[DRIVING HORSE SINGLE * WORLD CHAMPIONSHIP]2020

MARATHON

© MGuillamot.

#officialpartner : @Attelage Compétition.

Utilisation privée uniquement. Aucune utilisation MEDIAS-PRESSE-PRO sans contact mail préalable : mgpyfrance@gmail.com.

Photographe SIRET : 450 524 715 00049 * Carte de Presse SNME. Membre de l’UPP. 2020.

***

Attelage à un Cheval : La France, vice championne du Monde

Par équipes, l’Or aux Pays-Bas, l’Argent à la France, et le bronze à la Pologne.

En individuel, c’est la néerlandaise Saskia Siebers (1er), la canadienne Kelly Houtappels-Bruder (2e), le polonais Bartlomiej Kwiatek (3e) et Marion Vignaud (4e). Jean-Michel Olive est aux portes du top 10 (11e) et Fabrice Martin (24e), ce qui améliore le classement personnel de Lanzaro (29e en 2018 à Kronenberg). Le travail continue de se construire, on peut être confiant. Les équipes de France vont bien, elles sont solides, elles sont compétitrices et reflètent bien la France comme une grande nation d’Attelage sportif !

Retour sur la compétition.

Elles ne sont que trois à dresser sous la barre des 50 pour ce test. La numéro 1 mondiale d’attelage à un cheval, la chablisienne Marion Vignaud avec First Quality (43.36), Saskia Siebers, médaillée d’or en équipe et d’argent en individuel à Kronenberg(44.36), et Kelly Houtappels-Bruder (45.89). Le podium du CAI du Pin se rejouerait-il ?

Une superbe reprise exécutée avec finesse et précisions pour la française avec un First très à l’écoute et en même temps très expressif dans sa dynamique d’allures. Notée 203.5 en V et 186.0 en P. Une performance sérieuse pour ce KWPN qui signe ses premières sorties de relève du cheval de tête Winston.

On attendait Fabrice Martin dans le top 10 suite aux résultats du Pin, il se classe finalement 13e (58.76) avec l’hannovrien Lanzaro*IFCE (x Londontime x Donna Valencia X Don Frederico), tandis que Jean-Michel Olive est 20ème (63.42). Surprenant pour nos deux meneurs qui sont des valeurs sûres. Les surprises ne s’arrêtent pas à la France, le belge Jonathan Meuwis avant de finir 4ème du marathon et 2nd de la maniabilité … dresse à 79.58 et commence les tests par la dernière place du provisoire…

On pourra tout vouloir disséquer, c’est la loi du sport et des grands événements, qu’on y voit les conditions météorologiques de vigilance orange, et tout homme de cheval sait que l’impact sur les équidés n’est pas anodin. Les chevaux il faut l’avouer se sont donnés à cœur-joie de trouver des prétextes, le bras mobile de la caméra ayant remporté un vrai succès… A noter, First qui aura eu la délicatesse avec Marion d’attendre que la meneuse effectue le salut final avant de tressaillir d’un coup sans crier garde, comme un élève studieux qui sort de sa concentration et reprend âme. Ici, une incompréhension, là un incident technique… C’était un championnat du Monde d’une grande édition, humaine et sportive, car tout individuellement et collectivement- de façon volontaire ou non – était réuni pour éprouver meneurs, chevaux et équipages. Les Pays-Bas sont en tête en équipe à l’issue du dressage.

Vendredi jour de marathon

Le chef de piste Jacques Tamalet propose des options sur un parcours de 15 kilomètres et huit obstacles.

Le spécialiste français, déjà vainqueur du test en 2018, n’est pas disposé à faire des concessions. Le meneur et sa championne de Sinnamari (Iowa Kwpn x La Futaie du Luc SF x Comte des Tilleuls) sont attaquants, précis, ensemble, et l’équipage s’envole. Ils sont les meilleurs sur sept des huit obstacles. Marion Vignaud joue pour l’Or « Pendant notre marathon, j’entendais au micro que Jean-Michel gagnait derrière moi à tous les obstacles, cela m’a aidé à me remobiliser. » La France remonte sur les Pays-Bas d’une avance symbolique d’une balle (3.99 pts).

Pour son baptême à ce niveau représentant la France, Magalie Aillaud nous fait honneur. La meneuse dévoile de vraies qualités sur les trois tests. En marathon c’est flagrant. La progression sera sans doute belle, c’est à suivre avec attention.

La maniabilité est sans appel pour l’ensemble des équipages

Seul le néerlandais Rudolf Pestman sort clear, le belge Jonathan Meuwis joue un superbe tour et sort 2nd de la maniabilité avec une pénalité de temps de 0.15, remontant ainsi au classement suite au passage de langue de son cheval au dressage. Celle qui est désormais la championne du Monde d’attelage 1 cheval 2020, Saskia Siebers (NED) avec Axel est 3ème du test avec 1.06 points de temps.

Fabrice Martin signe un sans-faute mais totalise 8.96 points de temps, Jean-Michel Olive 10.84 de pénalités. Reste à passer la meneuse française qui a une chance de sauver la médaille d’argent par équipe. Une balle à terre et quelques secondes de trop lui permettent d’assurer l’Argent à l’équipe, tout en perdant à titre individuel l’or et le podium.

« Forcément un peu déçue », la meneuse relativise et revient à l’essentiel « Je voudrais remercier Pascal Sayous et ses équipes. Personne d’autre au monde n’aurait pu organiser une telle compétition cette année. Un grand merci aussi au public qui a été un vrai soutien tout au long de la compétition. Concourir en France, pour l’équipe de France est une chance incroyable ».

Tous les résultats : sur www.horsedriving.fr

© MGuillamot. Attelage Championnat du Monde Les Etoiles de Pau 2020.

Photos : Journal Le Cheval.

LA GARDE REPUBLICAINE SUR SITE

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s